Signature d’un programme conjoint en appui à la Stratégie Nationale d’Immigration et d’Asile

UNCT-MA-signature prog SNIA VF

Le Système des Nations Unies au Maroc et le Ministère Chargé des Marocains Résidant à l’Etranger et des Affaires de la Migration ont signé, le vendredi 9 septembre 2016 à Rabat, un programme conjoint en appui à la Stratégie Nationale d’Immigration et d’Asile (SNIA). Cette signature s’est déroulée dans le cadre de la célébration du 3ème anniversaire de la SNIA sous le thème : « L’An 3 de la Politique Nationale d’Immigration et d’Asile : Bilan et Perspectives ».

Le programme conjoint a été signé entre Monsieur Anis Birrou, Ministre Chargé des Marocains Résidant à l’Etranger et des Affaires de la Migration, et le Système des Nations Unies représenté par le Coordonnateur résident, Monsieur Philippe Poinsot et les représentants des agences participant au programme : OIM, BIT, UNHCR, ONU Femmes, ONUSIDA, PNUD, UNESCO et UNFPA.

A l’occasion de la signature, le Coordonnateur résident a déclaré que "la SNIA adoptée par le Royaume du Maroc représente aujourd’hui une bonne pratique à l’international, à un moment où la xénophobie et la peur risquent de nous faire perdre de vue les réelles opportunités et tous les atouts d’une société ouverte et inclusive". Il a également saisi l’occasion pour lancer un appel aux partenaires et pays amis du Maroc, les invitant à soutenir financièrement ce programme conjoint.

L’objectif du programme est de répondre aux besoins directement exprimés par le Ministère Chargé des Marocains Résidant à l’Etranger et des Affaires de la Migration dans le cadre de la SNIA, pour la période 2017-2021. Le programme met l’accent sur le renforcement des capacités des autorités marocaines en matière de gestion migratoire respectueuse des droits humains et de la dignité des migrant(e)s et réfugié(e)s. Au total, vingt projets ont été identifiés avec les principales parties nationales, nécessitant la mobilisation d’un budget total de 12 millions de dollars. Ces projets répondent à six axes d’intervention : gouvernance, éducation, assistance aux migrants et réfugiés vulnérables, insertion professionnelle, traite des êtres humains et coopération sud-sud.